LA RETRAITE DU CORPS

Installation vidéo, projection photographique, fauteuil roulant, vidéo en boucle (HD)  3’11’

 

Une vieille femme en maison de retraite, le regard pointé vers le spectateur est assise sur un fauteuil roulant en étrange équilibre, prêt à basculer à tout moment. Elle n’en semble pas moins impassible. Sur le vrai fauteuil roulant posé en avant-plan de la projection photographique, une vidéo rend compte de gestes anonymes baignés dans un univers presque irréel. Des mains, des poings lancés à l’horizon, dans le vide, presque désespérés, s’agitent comme dans un dernier élan (il s’agit de vues documentaires de cours de gym en maison de retraite). 

La vidéo, plus tragique, contraste avec la photographie, plus comique ; le fauteuil en tant que présence-matériel signale comme une absence. L’équilibre fragile entre ces trois éléments, à l’image des fauteuils maintenus par l’échelle interroge de manière douce-amère le corps vieillissant. Un corps tendu et digne a contrario de l’image d’un corps passif trop souvent véhiculé.

 

 

Video installation, photographic projection, wheelchair, looping video (HD) 3'11 '

 

Gazing towards the audience, an old lady in a retirement home is sitting in a wheelchair set into an odd balance, likely to fall over at any given moment. She nonetheless seems impassive. In the real wheelchair put in the foreground of the photographic projection, a video accounts for anonymous moves bathed in an almost unreal world. Hands, fists are thrown into the horizon, the emptiness, almost desperate, growing restless like in a terminal momentum (these are documentary views of gym lessons in retirement homes).

The video, which is more dramatic, draws a contrast with the photography, which is more comical; the wheelchair as a presence/equipment signals some kind of absence. The delicate equilibrium between those three elements, just like the wheelchairs hold by the ladder, interrogates in a bittersweet manner the aging body. A tight and dignified body unlike the image of a passive body too often carried.

Show More

Extrait du film

 

Movie Excerpt